Si ton frère a péché
Alfred Kuen

En savoir +

Evangile du Royaume (L')
George Eldon Ladd

En savoir +

Un temps pour perdre
Alfred Kuen

En savoir +

Pourquoi l'Eglise ?
Alfred Kuen

En savoir +

Christ revient (Le)
Alfred Kuen

En savoir +

Responsable (Le)
Alfred Kuen

En savoir +

Dons pour le service
Alfred Kuen

En savoir +

Les uns les autres
Alfred Kuen

En savoir +

 
Auteur:Rob Parsons
Titre:Nous t'attendons
Sous-titre:Comment accueillir la centième brebis ?
Prix CHF:14.80
Disponibilité:En stock

Editeur:Emmaüs
Code article:EM-080
ISBN:978-2-8287-0099-7
Pages:110
Format:15x21

 Commander




L’auteur s’adresse à toux ceux qui se préoccupent à cause d’un fils ou d’une fille prodigue. Il leur demande avec insistance de se libérer de la fausse culpabilité, d’arrêter de se juger les uns les autres, et de se rappeler que Dieu, le parent parfait, a lui aussi, des ennuis avec ses enfants. L’Eglise n’aurait-elle pas sa part de responsabilité lorsque des fils prodigues s’en vont? Est-elle prête à les accueillir à leur retour, comme le père?
Mais ce message n’est pas seulement pour les autres. Tout au long de ces pages, nous découvrons ce que, au plus profond de notre coeur, nous avons toujours su: nous sommes le fils prodigue.


Chapitre 1

Qui sont les fils prodigues?

Il est vrai que la parabole du fils prodigue est vieille de deux mille ans, mais son histoire se rejoue tous les jours dans des foyers, à travers le monde, alors que des milliers de pères et de mères attendent jusqu'au petit matin que leurs enfants rentrent à la maison. Elle est revécue dans des maisons où, dans la chambre d'un enfant, on a découvert de la drogue pour la première fois. Elle est rejouée dans les larmes, dans la douleur et dans la pure frustration des rêves brisés et le cri de : " Où est-ce qu'on a mal fait ? "

C'est une histoire moderne. Peut-être est-ce notre histoire car, de toute évidence, il n'y a pas de famille, aussi pieuse soit-elle, aussi experte dans l'art d'être parents, ou dans laquelle chacun est aussi dévoué envers l'autre, qui soit à l'abri de circonstances qui nous amènent à crier vers Dieu pour nos enfants.

Cette simple parabole a été appelée la plus belle histoire du monde. C'est celle d'un garçon qui a brisé le cœur de son père et qui, pourtant, n'a pas pu détruire l'amour que ce père lui portait. Il nous est difficile, dans notre culture moderne, de réaliser tout l'impact de ce que ce jeune homme a fait. Il ne cherchait pas seulement à fair< les quatre cents coups ; en fait, il tournait le dos à tout ce qui son père, sa communauté et son éducation même lui avaien enseigné. Il ne voulait pas, selon la tradition ancestrale de, sociétés d'Orient, attendre que son père meure pour recevoi son héritage. Il voulait le toucher tout de suite intégralement. Cela revenait en substance à dire: "J'aimerais que tu sois déjà mort".

Alors le jeune homme reçoit son argent et il part pour ce que l'évangéliste Luc appelle "un pays éloigné" - mettant autant de distance que possible entre son père, les influences et les choses qui ont restreint sa liberté à la maison, et lui. Effectivement, il s'éloigne tellement de ses racines juives qu'il arrivait dans un endroit où on élève des cochons. Il dispose de plus d'argent qu'il ait jamais rêvé d'avoir et il compte plus d'amis qu'il ait pu espérer voir un jour autour de lui. Quoi que nous en pensions, ce garçon s'éclate. II fait la fête, il se jette à corps perdu dans les plaisirs et on a le sentiment qu'il ne regrettait qu'une chose, c'est de ne pas avoir quitté 1a maison du vieux plus tôt, et puis, voila l'argent vient à manquer, les amis s'en vont, et il se retrouve dans la misère - pas seulement sur le pian financier, mais aussi
sur le plan social et spirituel. Il est au fond du trou - et il est seul.

Jésus aurait difficilement pu offrir à un auditoire juif une illustration plus parlante du bas état dans lequel ci jeune homme était tombé qu'en le décrivant dans une porcherie, en train de se demander s'il allait manger la nourriture de animaux. Ceux qui l'écoutaient ce jour-là ont bien compris le message : ce garçon n'avait plus d'issue, hormis la mort.

Mais, alors qu'il était dans cet endroit puant, il s'est passé quelque chose. S'il ne s'était pas trouvé à court d'argent, s'il n'avait pas connu la faim, cela ne lui serait peut-être pas arrivé. Mais, un jour, " il s'est mis à réfléchir sur lui-même". A la seconde même, la maison lui est revenue à l'esprit. C'est l'aspect tragique de sa situation qui lui a finalement éclairci les idées. C'est la faim qui lui a fait envisager le retour à la maison, et c'est la honte qui lui a inspiré des paroles. Il irait vers son père et il lui dirait: "J'ai péché contre le ciel et contre toi". Alors qu'il cherchait ses mots, le souvenir de certains de ces péchés l'a envahi et il a ajouté : "Je ne suis plus digne d'être appelé ton fils. Traite-moi comme l'un de tes serviteurs". Il se disait que s'il revenait en tant que serviteur, son père pourrait au moins le mettre dehors s'il le voulait - les serviteurs pouvaient être renvoyés du jour au lendemain, ils avaient un statut inférieur aux esclaves. Ainsi, il a entrepris le long voyage qui allait le ramener chez lui.

Ça aurait pu se terminer de cette façon - avec un garçon rentrant chez lui, habité par la honte, s'humiliant, et un père lui disant: "Je te l'avais bien dit, pourquoi ne nous as-tu pas écoutes, ta mère et moi ? " Ça se serait terminé simplement ainsi, s'il n'y avait pas eu un facteur essentiel : le père n avait jamais perdu espoir a propos de son fils. Il n'avait jamais cessé de surveiller la route et il avait continué à l'aimer.

Fermer la fenêtre
Voir la table des matières

Table des matières

Toujours laisser une lumière allumée

1. Qui sont les fils prodigues ?
2. Avant qu'ils soient des prodigues
3. Abandonnez la fausse culpabilité !
4. Il est temps d'arrêter de juger et de commencer à partager
5. Libérez la puissance transformatrice du pardon
6. Préparez la maison pour leur retour
7. La patience d'attendre et la grâce d'accepter
8. Prier pour faire revenir à la maison les enfants prodigues

Fermer la fenêtre

Nous informons les personnes domiciliées en hors Suisse, que les commandes doivent être uniquement effectuées auprès de nos diffuseurs exclusifs.
Lire nos conditions de vente

Vous pouvez également vous procurer ces ouvrages auprès de votre librairie chrétienne habituelle.